Return to site

Ayurvéda

Science de la Vie

"Originaire de l'Inde Antique, l'Ayurveda est en sanskrit - l'ancêtre de toutes les langues de l'Inde - le résultat de l'association de deux mots: ayu, qui signifie "la vie" et veda, "la science" ou "la connaissance". 

Si bien que l'on définit aujourd'hui l'Ayurveda comme la science de la vie et de la longévité, selon les ouvrages et les traductions que l'on en a faites."

- Vincent Rousselet Blanc

L'Ayurveda au quotidien

Nous découvrirons ici que l'Ayurveda n'est ni une religion ni une philosophie, ni même un mode de pensée, mais un état d’esprit, une sagesse et une véritable science.

Une médecine holistique

Contrairement à d'autres courants de médecine traditionnelle, l'Ayurveda ne se concentre pas sur le symptôme mais considère les interactions des êtres humains avec le reste de l'univers, se voulant ainsi une connaissance complète, voire universelle de la vie.

L'homme apparaît dans ses dimensions spirituelle, environnementale et physique, ce qui permet de connaître sa véritable nature.

Ainsi, l'harmonie entre ses composantes à la fois concrètes (physiques) et abstraites (psychiques) sont à la base de deux notions omniprésentes en Ayurvéda : bonheur et bonne santé.

Au contraire, un déséquilibre entre le mode de vie, l'environnement et la constitution de l'individu est en Ayurveda la source de toute maladie.

Soigner ne revient donc pas à traiter un ou plusieurs symptômes mais bien à intervenir sur le malade, en rééquilibrant ses énergies aux niveaux physique, mental et spirituel.

Cela signifie que pour une même affection, le traitement pourra différer selon les patients, en fonction de la constitution de la personne, de l'origine de son mal et des caractéristiques spécifiques de ses symptômes.

Au sens plus large du terme, l'Ayurveda est l'art de prendre conscience de la vie dans son ensemble et de tenir compte des lois universelles de la nature, telles qu'elles existent depuis la nuit des temps, afin de trouver la plénitude.

La vie rêvée

L'ayurveda définit quatre purusharthas, ou objectifs de vie.

  • Dharma: respecter les lois sociales et morales, accomplir ses devoirs envers soi-même et envers les autres
  • Artha: assurer son bien-être matériel
  • Kama: réaliser ses désirs profonds
  • Moksha: atteindre le Salut et se libérer du cycle des réincarnations. N’y parviendront que ceux qui bénéficieront d’une vie longue, heureuse et en bonne santé, dans le respect des principes de l'Ayurveda.

Cette approche fait de l'Ayurveda un guide vers la vie idéale, qui adjoint aux notions de corps physique et de sens celles de l'esprit et de l'âme.

Une médecine à huit branches

L'Atharva Veda, l'un des textes de base des Veda, mentionne huit spécialités développées par la tradition de l'Ayurveda.

  • Kaya Chikitsa: médecine interne (désordre de l’appareil digestif)
  • Kaumara Bhritya: pédiatrie (maladie des enfants)
  • Bhuta Vidya: psychologie et psychiatrie
  • Shalya Chikitsa: chirurgie et obstétrique
  • Shalakya Tantra: les maladies de la tête et du cou – ORL et ophtalmologie (yeux), et odontologie (dents)
  • Agada Tantra: toxicologie (étude des poisons)
  • Rasayana: science du rajeunissement ou de l’antivieillissement (gérontologie et gériatrie)
  • Vajikarana: science de la fertilité (sexologie, gynécologie et utilisation des aphrodisiaques)

Les cinq éléments

De nombreux éléments, qui s'ajoutent et interagissent entre eux, constituent la nature de chaque humain, faisant de chacun d'entre nous un être unique. 

Les éléments air, eau, feu, terre et éther donnent naissance aux doshas : Vata, Pitta et Kapha, qui eux-même déterminent notre carte d'identité biologique et mentale, acquise dès la naissance.

La Théorie des Cinq éléments:

  • L’air

L’air est associé au mouvement, à la mobilité, au dynamisme. Chez l’homme, l’air représente bien sûr la respiration, le souffle et tout effort physique. Il est à la base de la vie et de tout transfert d’énergie. Mais l’air peut aussi être associé aux mouvements de l’esprit: les pensées, les émotions, le mental. C’est un élément sans forme.

  • L’eau

L’eau est un élément instable. Ses attributs sont ceux de la fluidité, de la dissolution et de l’assimilation. L’eau symbolise le changement. De façon concrète, l’eau renvoie au plasma, au sang, à l’urine, à la sueur, à la salive et au mucus, bref à des fluides chargés de réguler la température du corps et d’en éliminer les déchets en les expulsant.

  • Le feu

Le feu, capable de transformer les liquides en gaz, est traditionnellement associé au métabolisme, à la transformation. Chez l’homme, il caractérise souvent les notions de soif ou de faim, mais aussi les impulsions nerveuses ou les sentiments. Il sous-entend également la notion d’intellect et de vision.

  • La terre

La terre, élément stable, est associée à la fonction de maintien. Elle représente la solidité, la rigidité. Dans notre corps, on retrouve l’élément « terre » dans les os, les intestins, les cellules, les muscles, les tissus solides (peau), mais aussi dans les cheveux ou les ongles.

  • L’éther

L’éther représente l’espace, le cosmos. C’est l’élément qui permet aux choses de se produire, de se manifester. C’est l’énergie cosmique. Chez nous, elle se caractérise par les émotions et tout ce qui est en rapport avec la pure conscience, la quiétude, la pure potentialité.

La recherche de l'Harmonie

Présents en tout être vivant, ces cinq éléments, constituants de base de la philosophie ayurvédique, se combinent entre eux par pairs et sont parfois répartis de façon déséquilibrée. C’est ce qui entraîne la maladie. L’objectif de l’Ayurveda est de donner les connaissances et les moyens pratiques pour garder ces éléments en harmonie.

Amis annéciens, ne ratez pas les JAY ! 3 jours de découverte autour de l'ayurvéda, du yoga et du bien-être, à Vaulx. Le prochain festival aura lieu du 23 au 25 septembre 2016.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly