Revenir au site

Fondamentaux d'Ayurveda

Pour les femmes

L'Ayurveda est souvent décrit comme un système médical, cependant l'aspect médicinal ne représente qu'une petite partie de l'étendue que cette "discipline" regroupe. Ainsi, un médecin ayurvédique expérimenté possède des connaissances en cuisine, en musique, mais encore dans des domaines aussi variés que la danse, l'astrologie, l'astronomie, la linguistique, ou encore la spiritualité, qui contribuent à embellir l'existence.

Ces connaissances supplémentaires sont essentielles, à la fois pour maintenir une existence harmonieuse et pour comprendre comment corriger les instabilités qui peuvent nous affliger.

L'Ayurveda stipule que chaque substance que nous rencontrons et que chaque action que nous accomplissons ou qui est effectuée sur nous influence notre équilibre intérieur, fut-ce en "bien" ou en "mal".

Lorsque nous nous adaptons aisément à des circonstances changeantes, nous restons prêts; prêts à dépasser nos limites dans n'importe quelle direction. Nous sommes alors susceptibles de dévier de notre cap pour plonger dans les eaux inexplorées de la maladie.

Tandis qu'une vie remplie, riche et satisfaisante de par sa modération et de par son équilibre st susceptible d'être une vie fondamentalement saine.

Qu'est-ce qu'une "bonne santé" ?

Le mot sanskrit Ayurveda peut être traduit d'au-moins trois façons différentes : "la connaissance de la vie", " la science de la longévité" ou encore "l'art de vivre". Cela signifie que l'Ayurveda concentre ses activités sur cette chose difficile à quantifier qu'est la santé.

L'Ayurveda est une médecine préventive : on préfère éviter la maladie qu'attendre qu'elle se développe pour la traiter. Le paradigme ayurvédique nous montre comment les interactions entre corps, esprit et âme peuvent être prédites, équilibrées et également améliorées, pour nous permettre de vivre avec grâce, harmonie et vigueur.

La santé est un concept simple qui résiste à une définition simple.

Vous l'avez probablement ressentie, et vous la constatez lorsque vous l'observez: une femme en santé est une femme dont le pas, le sourire et le visage rayonnent de ce quelque chose de sain et bien nourri.

Détecter une santé mauvaise est simple : les bouquins de médecine sont remplis de symptômes et de signes indiquant une santé défectueuse.

La vraie santé est un état de bien-être persistant, pas une condition de tranquillité temporaire ou un répit de l'affliction.

En outre du point de vue de l'Ayurveda le bien-être est cette situation dans laquelle on se sent "bien dans son être", un état qui résiste à ce que nous devenions agités ou déséquilibrés, même lorsque les circonstances peuvent nous troubler ou nous tourmenter. Le bien-être est un mélange d'une conscience actuelle de paix intérieure, de calme et d'immobilité avec une conscience de son pouvoir personnel dans le contexte de la soumission aux réalités de la vie et de la mort - et c'est aussi plus que cela.

le bien-être est cette situation dans laquelle on se sent "bien dans son être", un état qui résiste à ce que nous devenions agités ou déséquilibrés même lorsque les circonstances peuvent nous troubler ou nous tourmenter.

Le sens littéral de svastha, le mot sanskrit pour «en santé» dit tout: être svastha c'est être «établi en soi-même. Seule une femme bien établie en elle-même pourra rayonner cette joie, cet enthousiasme et cette« jutosité » de la vie qui est ce que nous reconnaissons quand nous imaginons la santé.

L'établissement de soi nécessite un bon équilibre: c'est un équilibre dynamique auquel participe chacun des constituants d'un individu.

L'ayurveda cherche à générer un équilibre à tous les niveaux de l'être d'une personne - corps avec esprit, physique avec environnement, personnalité avec société - tout en poursuivant ses objectifs de plonger progressivement dans les strates plus profondes d'auto-intégration et d'auto-établissement.

Le Flow (ou flux) d'énergie

De tous les nombreux constituants "établissables" de nos êtres complexes, ce dont nous avons le plus besoin d'établir en nous-mêmes est notre sens du flow.

La vie incarnée est, fondamentalement, une question de flow, car la vie n'est possible que lorsque les substances et les énergies trouvent continuellement et adroitement leur chemin dans et hors des organismes vivants.

Toutes les structures vivantes, même celles-qui sont "multi-corps" comme les entités familiales, les sociétés et les cultures, dépendent d'un flow sain pour leur vitalité. Ainsi, qu'il s'agisse d'un nouveau-né ou par exemple d'un circuit imprimé, le flow sera en bonne santé à condition qu'il soit bien canalisé.

Une partie de l'Ayurveda se concentre sur ce flux, et sur les canaux créés par la nature pour acheminer cette énergie; ce sont par exemple les tubes digestifs. Certains de ces canaux sont visibles à l'oeil nu tandis que d'autres ne sont pas définis par des "murs" physiques.

Bien que les canaux du corps soient innombrables, l'Ayurveda en distingue certains plus proéminents que d'autres, qui apparaissent chez les deux sexes. Ceux-ci sont au nombre de quatorze, traitant de l'apport en nutriments, de la nutrition des tissus, de l'expulsion des déchets et de l'esprit, et apparaissent chez les deux sexes.

Deux cependant ne sont présents que chez les femmes: le canal du lait, qui comprend toutes les structures et fonctions impliquées dans la production de lait, et le canal menstruel, qui englobe tout ce qui joue un rôle dans l'expulsion du sang menstruel.

La créativité chez la Femme

Bien qu'il ne soit pas évident de définir la totalité de ce que signifie être une femme, la production de lait maternel et les cycles menstruels représentent ce qui est, du point de vue ayurvédique, la principale différence entre le mâle et la femelle de notre espèce. Ce sont des expressions de créativité intrinsèque.

Il ne s'agit bien évidemment ni de nier les propres capacités créatrices des hommes, ni de suggérer que les femmes ne devraient rien faire d'autre que procréer tranquillement en coulisses ! C'est une expression simple du fait évident que la femme seule peut «créer» une nouvelle vie, que les femmes sont naturellement maternelles. Bien que les hommes puissent apprendre à «materner», cela leur vient moins naturellement, que pour les femmes, selon l'Ayurveda.

D'un point de vue traditionnel, les femmes perpétuent la race humaine en créant et en élevant des enfants, elles perpétuent la société en créant un foyer qui est un paradis sûr pour ces enfants, et elles perpétuent la culture en la transmettant à ceux qu'elles élèvent. La santé de la famille, de la société et de la culture qui tourne autour d'une femme dépendent dans une large mesure de sa santé, et sa santé repose à son tour sur sa capacité à faire circuler ses énergies créatives.

Notre préoccupation dans l'Ayurveda est d'aider les femmes à trouver ces canaux, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur d'elles-mêmes, librement et sans peur, afin qu'elles puissent proclamer leur propre créativité innée à elles-mêmes, à leurs proches et au monde.

Corps-Esprit-Âme

Il est souvent plus facile de rechercher la santé en dehors de nous-mêmes, sous la forme d'un complément miracle ou d'une routine d'exercices ou encore d'un partenaire de vie qui peut nous fournir ce dont nous sommes sûr(e)s d'avoir besoin. Ce que nous devons vraiment faire, cependant, est de commencer notre recherche d'une bonne santé en regardant en nous-mêmes, dans les espaces que nous tenons si souvent pour acquis parce qu'ils résident toujours en nous. Au début de votre quête intérieure, vous ne verrez peut-être pas plus que vous ne le pourriez si vous passiez de la lumière du soleil à une pièce sombre. Mais si vous persistez, votre œil interne de perception s'adaptera à votre lumière interne, et vous commencerez alors à voir. Chacun de nous possède des pouvoirs pour le maintien de la santé et l'auto-guérison que nous pouvons activer si nous le voulons vraiment, avant de les laisser circuler en nous librement, presque magiquement.

Une bonne façon de vous lancer dans votre recherche interne est de vous asseoir tranquillement dans une position confortable, le dos bien droit et les yeux fermés. Essayez de minimiser votre conscience du monde extérieur, regardez plutôt à l'intérieur et essayez alors d'apercevoir certains des principes sur lesquels les anciens ont fondé l'Ayurveda.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK