Return to site

Plantes et fleurs sacrées

De l'Hindouisme

· spiritualité,hindouisme,rituels

" L'Hindouisme est avant tout une recherche de la Vérité, de l'Infini, de la Plénitude, c'est-à-dire de soi-même. Dans les temps les plus anciens où le culte de l'homme par l'homme n'était pas encore aussi développé qu'aujourd'hui, la nature y jouait un rôle prépondérant. Les Indiens de l'époque n'ayant que la nature dans toute sa splendeur à contempler, ont voulu se mettre en harmonie avec le cosmos. "

- Swami Adwayananda Saraswati

La fleur d'Hibiscus

Dans certaines régions de l'Inde, les fleurs d'hibiscus sont consacrées à Ganesha et dans d'autres régions, principalement le Tamil Nâdou, à Mourouga. L'offrande de ces fleurs est efficace lorsqu'on fait "l'archana", c'est-à-dire lorsqu'on offre les fleurs en récitant les mantras ou les formules sacrées. Elles sont supposées rendre les mantras efficaces et faire obtenir les siddhis, des pouvoirs occultes.

 

Les décoctions de fleurs d'hibiscus aident à purifier le sang et le coeur. Elles améliorent la qualité de la peau et des cheveux. Elles sont utilisées pour soigner les problèmes de saignement excessif lors des règles.

La fleur de Lotus

Très connue en tant que symbolique du bouddhisme à travers le monde, la fleur de lotus représente "l'épanouissement complet de l'individu tant au niveau physique que mental et spirituel".

Elle est un symbole de sagesse : le lotus prend racine dans la vase où il puise sa substance nourricière, son énergie vitale, mais il n'y reste pas enfoui et s'élève vers le haut, et s'épanouit à la lumière du soleil. Il pousse au-delà de l'eau, qui représente ici le mental et ses fluctuations, pour se développer à la lumière de la Conscience pure.

Une des théories hindouiste de la Création du monde représente Brahma sortant d'un lotus dont la tige émerge du nombril de Vishnu. Vishnu est Totalité, Absolu et non-Manifesté. Comme l'explique Swami Adwayananda Saraswati :

"De cet Incréé apparaît à un moment donné et dans des conditions spécifiques, le germe de la création symbolisé ici par la tige de lotus (l'égo), car sans lui, il n'y a pas de création - la preuve est que lorsque nous dormons, il n'y a pas de monde pour nous. Au réveil, l'individualité apparaît et le monde aussi. Mais dans le modèle mythologique, Brahma représente la totalité des forces cosmiques qui se mettent en branle pour créer l'univers. Cela ne peut être fait qu'avec une connaissance totale de tout ce qui peut exister dans l'univers. Cette connaissance totale est synonyme d'Existence, de Conscience et de Plénitude pures.

Le lotus représente cet épanouissement spirituel qui est à la source les mondes subtil et matériel. Nous remarquerons au passage que le sommet de l'évolution spirituelle dans la pratique du kundalini-yoga est la réalisation spirituelle dans le sahasrâra-chakra représenté par un lotus à mille pétales.​"

Le Basilic (ou Tulasi)

Le Basilic est également une plante très vénérée dans l'Hindouisme, presque autant que le lotus. Elle est associée à la pureté; on pense qu'elle a pour vertu l'ouverture du coeur et de l'esprit. Le bois de tulasi est utilisé dans la confection de colliers et de chapelets, qui sont supposés protéger celui qui les porte, renforcer "son système immunitaire, sa foi, sa compassion et sa clarté intellectuelle".

Il est courant que l'on retrouve un tulasi dans les maisons indiennes, car cette plante diffuse son énergie positive sur l'environnement qui l'entoure. En effet, "il absorbe les ions positifs, énergétise les ions négatifs et libère l'ozone lorsqu'il est en contact avec la lumière solaire."

Sous forme d'huile, il agit aussi sur certaines maladies, notamment "les refroidissements, les grippes, les problèmes pulmonaires", ou encore les rhumatismes. De ses feuilles, on peut tirer une pâte utilisée comme remède dans le traitement des champignons cutanés.

La fleur de Jasmin

Les fleurs de jasmin sont dites sâttwika; elles accroissent l'amour pur et la compassion. Elles sont supposées influencer le psychisme et favoriser un état mental de réceptivité. Placées dans une pièce, elles aident à recevoir et transmettre les vibrations des mantras chantés. Elles sont souvent mélangées avec de la pâte de Santal.

Le Santal

Spirituellement, le Santal est associé à Vishnu, qui aime le bain au santal, à l'odeur très raffinée.

Le Santal est un puissant purificateur, il rafraîchit le corps et l'esprit. Dans la tradition hindoue, il est appliqué entre les sourcils, à la place du troisième oeil, sous la forme de tilaka, un point qui favotise la concentration. En effet, en séchant, la pâte de santal vient créer une sensation à cet endroit précis, aidant le méditant à contrôler les fluctuations du mental.

Le Camphre

Le camphre est utilisé dans le rituel ârati (appelé aussi karpûra dîpa darshana), c'est-à-dire l'offrande de lumière.

"Les morceaux de camphre naturel allumés représentent les âmes individuelles qui dans le feu de la connaissance s'immergent dans l'Absolu pour ne laisser aucune trace."

D'un point de vue médicinal, le camphre est efficace dans les traitements sur les systèmes respiratoire et nerveux.

Attention : pour être sûr(e) que votre camphre soit bien naturel, vérifiez qu'il ne laisse pas de trace noire.

Le banian

Dans la spiritualité hindouiste, le banian symbolise "la source originelle de l'individu qui s'est pris dans son propre piège en laissant se développer les désirs".

En effet, en poussant, le banian développe des branches solides qui deviennent des racines, qui s'attachent au tronc et se renforcent au contact du sol. Au contraire de l'homme ordinaire, "le sage est celui qui ne laisse pas le banian de ses désirs pousser, il les élague en utilisant la hache de la buddhi, de l'intelligence. Il ne cherche pas à se développer mais reste dans son soi originel, qui est le foyer de la plénitude."

La Gitâ dit du banian :

"Il est un arbre impérissable dont les racines sont en haut et les branches en bas; ses feuilles sont les hymnes védiques. Celui qui connaît cela est un connaisseur du Véda. Ses branches jaillissent vers le haut et vers le bas, nourries par les gunas; les objets des sens sont ses bourgeons, ses racines se prolongent vers le bas, provoquant les actions dans le monde des humains."

Le curcuma

Cette plante est associée à Pârvati, qui selon la légende créa Ganesh grâce à la pâte de safran qu'elle avait retirée de son corps. Ainsi, Ganesh est souvent représenté par un cône de curcuma durant les cérémonies hindoues. Le curcuma est très utilisé, en cuisine ou encore en cosmétique, en raison de ses vertus purifiantes.

Dans la pratique traditionnelle du yoga, il peut en outre servir à purifier les nâdis, c'est-à-dire les canaux énergétiques, afin de permettre à la kundalini d'évoluer.

D'un point de vue médical, le curcuma aide la digestion en améliorant la flore intestinale. Il réchauffe le sang et accompagne la cicatrisation.

curcuma

Comme vous pouvez le constater, l'hindouisme célèbre la nature et utilise les plantes et les fleurs pour se soigner. Inspirant, n'est-ce pas ?

(c) femme actuelle

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly