Return to site

Qu'est-ce que la pleine conscience ?

Explorons les origines et les bénéfices de cette discipline

Dans un monde d’extrêmes et d’ambivalence, la pleine conscience serait un état de conscience plus aigüe, d’attention aux choses qui se passent autour de nous et dans notre « for intérieur ».

Cette forme de concentration contribuerait entre autres à réduire le stress et permettrait de lutter activement contre la dépression…

Avec l’appui de documents et de témoignages scientifiques, nous avons souhaité explorer pour vous ce phénomène.

femme méditant
La pleine conscience selon Christophe André
Médecin psychiatre à l'hôpital Sainte Anne

La pleine conscience peut être décomposée en trois attitudes fondamentales.

La première est une ouverture maximale du champ attentionnel, portant sur l’ensemble de l’expérience personnelle de l’instant, autrement dit, tout cequi est présent à l’esprit, minute après minute : perceptions du rythme respiratoire, des sensations corporelles, de ce que l’on voit et entend, de l’état émotionnel, des pensées qui vont et viennent.

La seconde attitude fondamentale est un désengagement des tendances à juger, à contrôler ou à orienter cette expérience de l’instant présent.

Enfin, la pleine conscience est une conscience « non élaborative », dans laquelle on ne cherche pas à analyser ou à mettre en mots, mais plutôt à observer et à éprouver.

Pleine conscience awareness
La pleine conscience selon Jon Kabat-Zinn
Professeur de Médecine et créateur de la Clinique de Réduction du Stress 
"Méditer est une manière de cultiver notre sagesse intrinsèque et notre compassion à travers la régulation de l'attention. 
C'est ce qui élève la conscience; c'est tout simplement de l'éveil.
(...)
L'équilibre n'est pas quelque chose de statique. On le perd et on le rattrape en permanence. C'est chaotique, cela n'a rien à voir avec une sorte d'idéal dépourvu de tout stress. 
Autrefois, si l'on m'avait demandé combien de temps je passais à méditer, j'aurais répondu que mon programme incluait un certain nombre d'heures de méditation et de hatha yoga, mais ce n'est plus le cas. 
En ce moment même, alors que je suis en train de vous parler, je médite, tout comme vous êtes en train de méditer vous aussi, sinon vous ne seriez pas ici, vous ne seriez pas attentive. 
La pratique est partout: en allant chercher les enfants à l'école, en faisant l'amour, en préparant le dîner...
(...)
Quand je parle de mon travail et de la méditation partout dans le monde, je le décris comme une histoire d'amour..."
L'état de pleine conscience pourrait surgir spontanément chez chacun d'entre nous, à un moment où nous sommes si concentrés sur une seule chose que le reste nous échappe.
Ne vous est-il ainsi jamais arrivé de vous étonner du temps qui avait défilé, tandis que vous étiez en train de cuisiner, de lire ou de "rêvasser" dans la nature ?
Il suffit d'observer le degré d'attention d'un petit enfant en train de jouer pour comprendre ce qu'est la pleine conscience...

A contrario, nous pouvons parfois nous sentir déconnectés, ne pas être totalement « en phase » avec le réel.

Cela peut survenir à cause de choses qui nous préoccupent dans notre vie quotidienne, mais également parce que nous sommes rivés à nos écrans. Nombre d’entre nous travaillent sur des ordinateurs, adoptant une mauvaise posture et ne prêtent plus attention aux différentes sensations et tensions de leur corps.

Face à une mauvaise nouvelle, un bouleversement, une situation de conflit nous arrêtons même souvent de respirer pendant un instant. Ces situations adviennent bien plus souvent que nous le pensons.

Lorsque nous sommes « ailleurs » par l’esprit et la pensée, il arrive que la réalité reprenne ses droits, au travers d’ « actes manqués ». Par manque de concentration, nous oublions nos clés, faisons tomber une assiette en mettant la table...

"J'ai tendance à marcher rapidement pour me rendre là où je dois aller, sans prêter attention à ce qui se passe sur le trajet » et si c’était justement le chemin qui importait ?

Si regarder autour – en ralentissant légèrement la cadence – nous révélait un univers nouveau, une foule de petits détails poétiques ; le chant d’un oiseau, la caresse d’une brise, des passants qui se tiennent par la main… Cela pourrait être très apaisant, n’est-ce pas ?

Pleine conscience et méditation
Le mot "méditer" tel que nous l'entendons signifie souvent "penser à", se concentrer sur quelque chose. C'est en quelque sorte une action de réflexion exigente et attentive, ayant pour but de résoudre un problème, de répondre à une question donnée: "Je vais méditer sur cela".
Or, dans sa représentation bouddhique, datant de plus de 2 000 ans, le fait de méditer revêt également une autre signification. La méditation correspondrait aussi au fait de "faire le vide", ne plus penser à rien, afin de se reconnecter à ses sensations et aux fluctuations de celles-ci.
Pleine conscience en entreprise
Les chefs d'entreprise l'ont compris: rien de tel que le bien-être des employés pour booster la productivité. Depuis quelques années, l'Homme est au coeur du processus de création de valeur. 
Les besoins et le confort des salariés sont devenus des éléments prégnants de la vie d'entreprise. 
Nous nous comportons au sein de l'entreprise de manière à remplir certain critères, nous cherchons à plaire à nos supérieurs ou à faire figure d'exemple auprès de nos collaborateurs. Ce "rôle", ainsi que les diverses tâches qui nous sont allouées au quotidien, sont générateurs de stress.
Le stress, l'épuisement, nous renvoient parfois à des comportements primaires. Sous la pression, nous sommes plus sensibles, comme fragilisés. Il peut nous arriver de craquer.
En nous permettant de nous recentrer et de vivre littéralement l'instant présent, mais aussi grâce à des techniques bien ciblées (ancrage, respiration...), la pleine conscience agit comme un sas de décompression.
Les rapports et les intéractions que nous avons avec les autres ne nous renvoient plus à d'anciens schémas, puisque nous sommes, simplement, ici et maintenant. Il n'y a donc plus aucune raison d'éprouver des sensations parasites.
L'état de pleine conscience permet "de voir ce qui est tel que c'est" , c'est à dire avec clarté, sans altération de la vision.
Pleine conscience et performance
Dans le domaine du sport comme en entreprise, la performance est un thème récurrent. Productivité, efficacité... Autant de qualificatifs de la performance qui s'ils sont employés abusivement peuvent avoir des effets négatifs.
Pour rester concentrés, performants, nombre d'entre nous ont tendance à employer des moyens peu bénéfiques (voire dangereux) sur le long terme: café, exercice à outrance, dopants...
Et si aborder les choses en pleine conscience était une solution saine pour réussir sans tirer exagérément sur la corde ?
La pleine conscience permet de rester "focus", c'est à dire centré sur un objectif donné. A l'écoute de ses sensations, sans stress, le corps se détend et entre dans un état de calme propice à l'effort... Qu'il soit sportif ou d'ordre mental !
Colorier pour méditer...
Enfin, pour celles et ceux qui seraient encore sceptiques face à la pleine conscience et ne souhaitent pas aborder la méditation tout de suite, il paraitrait que le coloriage soit la meilleure alternative zen...
A bon entendeur...
Sources :
  • Psychologie positive et bien-être au travail, Pf. Dominique Steiler
  • La méditation de pleine conscience, Christophe André
  • Interview de Jon Kabat-Zinn - Flow n°7
  • Article web Ilosport
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly