Return to site

Respirez pour être zen

· pranayama,wellness,yoga

Avant de poursuivre la lecture de cet article, posez-vous un instant. Fermez les yeux, et concentrez-vous sur votre respiration. Sans rien changer à votre posture, ni à votre souffle, prenez simplement conscience de son rythme, de là où votre respiration se situe (dans le haut des poumons, au niveau du plexus solaire ou du ventre...).

Est-elle large, ample, ou au contraire toute petite, diffuse, voire imperceptible ?

La respiration en dit long sur vous, sur votre état de santé physique et de bien-être mental. En prendre conscience, respirer plus profondément, peut ainsi vous permettre d'améliorer votre santé de façon simple au quotidien.

Que signifie : respirer ?

Respirer vous semble être l'action la plus naturelle au monde, à tel point que vous le faites sans même y réfléchir. Heureusement, direz-vous, car à raison de 23 000 cycles respiratoires par jour, respirer consciemment deviendrait une vraie corvée !

Pourtant, la plupart d'entre nous respirent de la "mauvaise façon".

Avez-vous déjà observé un nourrison ? Apaisant, n'est-ce pas ?

Les nouveaux-nés ont en effet généralement une respiration ample et calme. Lorsqu'il vient au monde, le petit être humain adopte naturellement cette respiration abdominale, qui lui permet d'oxygéner largement toutes les cellules du corps.

A mesure que l'on grandit, que l'on prend conscience de certains "dangers" (réels ou fictifs), que l'on acquiert de l'expérience dans divers domaines, le mental a tendance à prendre le dessus.

Certaines situations auront pour effet de nous stresser, voire de nous rendre anxieux.

Dans ces moments, la respiration se fait plus courte, saccadée, envoyant au cerveau un signal de danger.

Cela est préjudiciable pour le bien-être global.

Heureusement, intervenir sur cet outils grâce à des techniques de respiration adaptées permet de "rectifier le tir" et de calmer le mental.

Le rôle de la respiration

Au delà de sa fonctionnalité vitale que vous connaissez, la respiration peut aussi influer sur de nombreux autres paramètres, liés au corps physique et au bien-être mental.

En respirant de façon consciente et profonde, vous pouvez ainsi agir sur votre système immunitaire grâce à l'oxygénation de toutes les cellules du corps.

Les bienfaits d'une respiration profonde

Une respiration profonde permet d'augmenter de manière naturelle la quantité d'oxygène dans le sang et de détoxifier l'organisme (jusqu'à 70% des toxines peuvent être éliminées grâce à une respiration adaptée).

Lorsqu'elle est pratiquée régulièrement, la respiration profonde, ou abdominale, améliore la digestion en massant l'abdomen.

La respiration profonde a également pour effet d'améliorer la concentration et de favoriser une bonne qualité de sommeil.

Pratiquée en conscience, elle diminue considérablement le stress et l'anxiété et vous aidera à mieux gérer vos émotions.

Enfin, la respiration est une source gratuite et illimitée de vitalité ! Pourquoi s'en priver ?

Comment respirer ?

Dans la vie de "tous les jours", l'essentiel est dans un premier temps de prendre conscience du rythme de votre respiration et de son intensité, afin de pouvoir la modifier le cas échéant.

Lorsque vous êtes concentré(e), il peut arriver que vous bloquiez carrément votre souffle. Un choc émotionnel peut aussi avoir le même effet : "j'en ai eu le souffle coupé".

Si cela se produit, il est indispensable d'apprendre à respirer plus profondément.

Sur l'inspiration, gonflez votre ventre à la manière d'un ballon, puis faites remonter la respiration dans la poitrine et étendez-la jusqu'aux clavicules.

A l'expiration, dégonflez votre ventre et laissez retomber naturellement le souffle des poumons, videz-les complètement.

Vous devriez immédiatement ressentir une sensation de bien-être.

Si votre volonté est de vous apaiser, par exemple avant une séance de méditation, la respiration alternée (anuloma viloma) sera idéale.

Pour améliorer votre digestion, utilisez kapalabhati, la respiration du feu, qui viendra activer les énergies et tonifier les organes internes.

anuloma viloma : la respiration alternée

Trois postures de yoga pour mieux respirer

1. L'Aigle (Garudâsana)

2. Le Triangle (Trikonasana)

3. Le Pont (Setu Bandhasana)

Posture de l'Aigle

Avant de terminer la lecture de cet article, posez-vous un instant. Fermez les yeux, et concentrez-vous sur votre respiration. Sans rien changer à votre posture, ni à votre souffle, prenez simplement conscience de son rythme, de là où votre respiration se situe (dans le haut des poumons, au niveau du plexus solaire ou du ventre...).

Puis, petit à petit, allongez chaque inspiration, et chaque expiration. A chaque longue inspiration vous sentez que vous vous remplissez d'énergie. A chaque longue expiration, vous relâchez chaque tension du corps.

A chaque inspiration, vous oxygénez toutes les cellules de votre corps. A chaque expiration, vous vous détendez encore un peu plus...

Respirez. Vous êtes en vie.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly