Revenir au site

Covid

Le prévenir grâce à l'Ayurveda

ATTENTION : EN AUCUN CAS LES CONSEILS VÉHICULÉS DANS CET ARTICLE NE PEUVENT SE SUBSTITUER AUX PRÉCONISATIONS DE VOTRE MÉDECIN !

L'Ayurveda, science de la Vie millénaire de l'Inde, traite l'individu dans son ensemble et non les symptômes, qui ne représentent selon cette tradition que la partie visible de l'iceberg. Bien qu'il s'agisse d'une méthode de soins holistique très ancienne, il est possible d'utiliser ses principes pour soigner n'importe quelle maladie ou complémenter un traitement "allopathique", c'est-à-dire issu de notre médecine occidentale moderne.

Nous allons voir comment interpréter la Covid-19 selon le prisme de l'ayurvéda et les solutions que celui-ci propose pour remédier individuellement à cette maladie. Nous ouvrirons le champs des perspectives en abordant aussi quelques éléments d'aromathérapie et de naturopathie.

La Covid selon l'ayurveda

L'ayurveda est avant tout une médecine préventive, qui va privilégier l'hygiène de vie quotidienne, à travers l'alimentation, le sport et les massages par exemple mais qui prend aussi en considération le fait d'être dans un bon état d'esprit et d'entretenir une pratique spirituelle.

On préfère "prévenir que guérir", en optant pour une dinacharya (routine) consistant à nettoyer les émonctoires (bouche, narines, yeux) et des pratiques bienfaisantes au quotidien plutôt que de soigner une fois que la maladie est déjà installée.

Il s'agit donc en premier lieu d'être à l'écoute de notre corps et des signaux qu'il nous envoie.

De manière générale, l'Ayurveda considère que le corps en bonne santé sait se défendre seul, il faut donc simplement l'accompagner par exemple en jeunant, ou en buvant des infusions telles que l'infusion de gingembre.

Souvent on attend 48h avant de débuter un traitement, pour que l'organisme ait eu le temps d'entamer son process de guérison.

L'ayurveda catégorise le monde et la matière en fonction de trois constitutions, elles-mêmes composées de cinq éléments telles que :

𖥸 Vata >> L'air et l'éther

𖥸 Pitta >> Le feu et l'eau

𖥸 Kapha >> La terre et l'eau

Selon cette science, la covid serait une maladie de type Vata, qui perturbe en premier lieu ce dosha avant de perturber kapha puis pitta, touchant ainsi les trois constitutions du corps. À noter : l'ayurvéda considère que les maladies Vata sont les plus dangereuses pour la santé.

De plus nous avons dans le corps des dhatus, ou tissus, qui sont au nombre de 7. La covid touche 3 de ces tissus, à savoir rasa (la lymphe), rakta (le sang) et mamsa (les muscles). Il s'agit d'une maladie invasive qui affaiblit le corps et se propage lorsque l'immunité est basse.

L'immunité dépend, toujours selon l'ayurveda, de différents facteurs:

𖥸 Agni >> Le système digestif et le métabolisme

𖥸 Bala >> La force naturelle, la résistance en fonction de la génétique, du patrimoine héréditaire

𖥸 Ojas >> La vitalité découlant de l'âge et de l'hygiène de vie

Dans le cadre de la Covid, Agni, dont le rôle est de tuer tous les virus qui pénètrent dans l'organisme, est particulièrement perturbé.

Le virus parvient donc à pénétrer à l'intérieur du corps à cause d'une faiblesse d'agni.

Les stades de la maladie

La Covid présente différents symptômes et degrés de gravité. Il est bien sûr possible d'être asymptomatique ou de ne présenter que quelques uns des symptômes seulement. L'ayurveda identifie trois stades :

Stade 1 

Douleurs d'angine

Toux sèche

Fièvre

Perte d'odorat et goût

Fatigue

Diarrhée

Conjonctivite

Changement de la couleur de la peau aux extrémités du corps (doigts et orteils)

Stade 2

Difficultés respiratoires importantes

Fibrose pulmonaire

Difficultés à se mouvoir et à parler

Stade 3

Hémorragie pulmonaire

Impossibilité de respirer

Pouvant aboutir au décès

Prévenir la maladie

On pourrait traduire le terme sanskrit dosha par "défaut"; lorsque ceux-ci sont perturbés il faut rétablir l'équilibre afin que cela ne s'aggrave pas au point d'affaiblir l'individu.

L'approche ayurvédique propose de prendre soin de soi tout au long de l'année, mais encore plus particulièrement lors des hivers secs et au printemps, qui sont des saisons propices aux baisses d'immunité et donc aux maladies.

Ce sont des moments de l'année où il faut particulièrement faire attention à notre alimentation et veiller à ne pas se surmener, aussi bien physiquement qu'émotionnellement.

Le soin du corps passe par différents rituels. Il est recommandé de boire de l'eau chaude durant la journée, de pratiquer le yogasana (postures de yoga), les pranayamas (respirations) et la méditation pendant au moins 30 minutes par jour. Prenez également soin de votre sommeil, et si vous avez des difficultés à vous endormir consommez des infusions de plantes telle que la camomille ou l'ashwagandha.

On préconise de consommer des épices telles que aldi (curcuma), jeera (cumin), dhaniya (coriandre) ou encore lahsun (ail), qui est un protecteur pulmonaire, permettant d'être plus résistant en cas de problème pulmonaire.

En plus des "gestes barrières" préconisés par les instances gouvernementales, vous pouvez pratiquer nasya. Cette pratique ayurvédique consiste à inhaler des huiles médicalisées. Vous pouvez utiliser anu thailam ou de l'huile de sésame deux fois par jour, en particulier avant de sortir et après.

Vous pouvez également faire des inhalation de vapeur d'eau chaude dans laquelle vous aurez mis quelques gouttes d'huile essentielle de menthe et/ ou d'eucalyptus; à réaliser une fois par jour.

Par ailleurs les pranayamas tels que kapalabhati et anulom vilom sont recommandés.

Le ministère de la santé indien conseille de pratiquer les yogasana (postures de yoga), ou autre pratique physique de votre choix au moins 30 minutes par jour.

Les bienfaits de l'argile

Jade Allègre est médecin, sa thèse portait sur l'argile dont elle a étudié les bénéfices sur de nombreuses pathologies. Selon elle, l'argile a été "totalement miraculeux" sur certains cas de covid; même sur des malades présentant des symptômes respiratoires.

Après la prise de l'argile, les personnes ont dormi de nombreuses heures (jusqu'à 23 h !) et à leur réveil, ou 48 à 56h plus tard, elles ne présentaient quasiment plus de symptômes.

Jade Allègre conclut donc que les intestins jouent un rôle important dans la maladie, ou bien que l'argile "agit à distance" sur la covid. En effet, l'argile a pour vertu de remettre le métabolisme à jour, de réguler. Ainsi, fonctionne aussi bien dans les cas d'hypotension que d'hypertension, il est aussi efficace contre la diarrhée que contre la constipation.

L'argile est traditionnellement utilisée chez certaines populations de l'Amazonie, qui en consomment en grande quantité : jusqu'à 750 grammes par jour ! L'argile ne nourrit pas mais elle "potentialise" l'assimilation de ce que l'on mange.

Posologie contre la covid

Jade Allègre propose un traitement curatif à base d'argile pour les personnes présentant des signes compatibles avec le virus tels que : difficulté à faire entrer l'air dans vos poumons, toux sèche, perte du goût et/ou de l'odorat, fièvre, pâleur, épuisement.

Si vous souhaitez utiliser l'argile pour combattre le virus, privilégiez l'argile verte, de nature la plus pure possible.

L'argile fait sortir les impuretés du corps de manière assez forte; c'est pour cela qu'il est généralement recommandé de la laisser reposer quelques heures / jours. Dans le cas de la covid, on l'utilise dans sa pleine puissance, donc il est inutile de la laisser reposer.

Utilisez une cuillère et un contenant en plastique ou en bois pour manipuler l'argile, car le métal pourra créer une réaction avec l'argile.

La posologie pour traiter le virus covid est de 2 à 3 cuillères à soupe, 2 à 3 fois par jour.

Mettez la poudre d'argile à la surface de l'eau et mélangez avec la cuillère. Buvez ce liquide.

Attention, il vous faudra poursuivre la cure un mois à un mois 1/2 après l'arrêt des symptômes pour éviter toute résurgence de la maladie. Bien sûr diminuez la dose, vous pourrez consommer 1 cuillère à soupe 2 à 3 fois par jour lorsque les symptômes cesseront.

Effet secondaire

Il est possible que ce traitement provoque une constipation passagère, signe que l'argile est en train d'agir sur vos intestins; dans ce cas, ne prenez surtout pas de laxatif, mais arrêtez la prise d'argile jusqu'à ce que vos selles reprennent naturellement avant de recommencer le traitement.

Boire à deux heures de distance au minimum de tout autre médicament, 4 heures idéalement.

Le Kadha, recette ayurvédique pour booster votre immunité

Le Ministère indien Ayush suggère de consommer du Kadha en prévention de la covid. Il s'agit d'une préparation à base de plantes et d'épices dont la combinaison agit dans le corps pour renforcer le système immunitaire et protéger des infections.

Recette du Kadha

Il existe différente recettes de Kadha, à adapter en fonction de vos goûts.

Ingrédients

5 ou 6 feuilles de Tulsi (ou "basilic sacré", la reine des plantes selon les indiens)

1 cardamome noire ou verte

1/2 tasse de curcuma cru tranché

1 cuil. à soupe de clous de girofle

1 cuil. à soupe de poivre noir en grains

1 bâton de cannelle

5 à 6 cuillères à soupe de gingembre tranché

1 cuil. à soupe de munakka (raisins secs)

Lavez et épluchez le curcuma et le gingembre crus et écrasez-les grossièrement dans un mortier à l'aide d'un pilon.

Faites bouillir ce mélange dans 4 tasses d'eau, jusqu'à ce que la mixture prenne une couleur jaune et que le gingembre se fasse sentir de manière plus prononcée. Cela devrait se produire au bout de 5 ou 6 minutes à feu moyen.

Puis ajoutez le reste des ingrédients et laissez bouillir au moins 15 - 20 minutes

L'eau s'évapore au fur et à mesure, vous pourrez donc rajouter de l'eau en fonction du nombre de tasses que vous souhaiterez consommer.

Ajoutez une cuil. à café de bon miel ou une pincée de jaggery (sucre non raffiné) par tasse si nécessaire et filtrez le mélange.

Sirotez chaud deux fois par jour.

Le Kashaya, décoction bienfaisante

Le médecin Erandi Gunathilake mentionne l'utilité du Kashaya grâce à ses ingrédients dont nous remarquerons d'ailleurs que certains sont similaires au Kadha. Cette boisson est censée augmenter la puissance de votre immunité.  

Ingrédients

Vachā (Acorus calamus), connu en anglais sous le nom de Sweet Flag.
Dāruharidha (Berberis ceylanica), connu sous le nom de Indian Barberry.
Poivre long (Piper longum), très utilisé en Ayurveda.

Curcuma, que l'on préfère en racine et non en poudre
Gingembre, dont on privilégie également la racine.
Coriandre, dont on utilisera les graines et non les feuilles.

Si vous ne parvenez pas à trouver la Vachā et la Dāruharidha, vous pouvez quand même concevoir votre Kashaya en utilisant d'autres plantes qui vous paraitront similaires en termes d'effets.

Le Kashaya est donc une décoction de différentes parties de plantes. On peut comparer cette boisson à une tisane au goût fort. La méthode est simple : faites bouillir les plantes dans l'eau afin d'en extraire le principe actif.

En sanskrit, Kashaya signifie «goût astringent»; cette astringence est dûe aux tanins amères ou légèrement piquants, comme le gingembre. Ce goût peut agir sur les symptômes du rhume, de la grippe, de certains types de fièvre et des mucosités.

Ce sont les goûts qui peuvent être bons pour le rhume, la grippe, certains types de fièvre, entre autres conditions de mucosités.

On pense que cette simple décoction aide dans la prévention des infections virales, qu'elle est bonne pour l'immunité et pour les voies respiratoires. Elle permet de réduire la température et possède des effets anti microbiens.

La préparation consiste à faire réduire 4 tasses de liquide en 1 tasse.

Buvez une demi-tasse de cette infusion le matin et le soir avant les repas.

Les huiles essentielles à la rescousse

Les huiles essentielles peuvent se révéler excellentes à condition d'être utilisées de la bonnes façon. En effet, certaines d'entre elles sont comestibles, d'autres sont à utiliser en application cutanée uniquement, ou encore en inhalation, en diffusion...

Voici un récapitulatif des huiles efficaces dans la lutte contre la Covid, leurs vertus et comment les employer.

✧ Arbre à thé (tea tree)

Cette HE est anti microbienne (antibactérienne, antivirale, antifongique); c'est un excellent antiseptique respiratoire; décontractante musculaire, elle est décongestionnante veineuse et lympathique, elle est calmante dans le cas des piqûres d'insectes, tonique et stimulante.

Elle s'utilise de nombreuses manières.

En inhalation "contre les affections respiratoires bénignes, en synergies avec d'autres huiles essentielles respiratoires" et pour traiter les rhino-pharyngites.

Prise en interne, elle soulage les maux de gorge.

On l'utilise en massage contre les jambe lourdes et les contractures musculaires, à condition qu'elles soient localisées et / ou peu douloureuses.

Elle est aussi efficace en dermatologie contre les boutons, mycoses...

En cosmétique elle est anti-acnéique et permet de se débarrasser des pellicules.

Niaouli

Cette HE est antibactérienne, antivirale, décongestionnante nasale et expectorante, anti-inflammatoire et antiprurigineuse, décongestionnante veineuse et lymphatique (jambes lourdes)

On l'emploie en diffusion pour purifier l'air, particulièrement en hiver, avec d'autres HE respiratoires

En inhalation, elle permet de dégager les voies respiratoires par exemple en cas de grippe, de bronchite ou de rhino-pharyngite

Prise en interne elle améliore le transit intestinal

Si vous l'utilisez en massage, elle soulage les jambes lourdes et permet de réduire la cellulite. Elle est également efficace dans le cas de démangeaisons, de mal de gorge ou d'otite bénigne

Enfin en dermatologie elle est appliquée pure (1 goutte suffit) sur l'herpès labial. Elle agit aussi contre le pied d'athlète.

Attention : n'utilisez pas cette HE sur un enfant de moins de 7 ans, ni sur une femme enceinte ou allaitante.

Ravintsara

Cette HE très douce est anti microbienne, surtout antivirale, stimulante immunitaire, anti-infectieuse, antiseptique cutanée, expectorante, équilibrante (à la fois stimulante et apaisante); en traitement de la Covid, on recommande d'en appliquer deux gouttes sur les poignets ou bien de masser la colonne vertébrale avec quelques gouttes de ravintsara dans une huile végétale, il s'agit d'un remède efficace.

Elle est utilisée en diffusion pour assainir l'air et favoriser la détente

En massage, elle ôte la fatigue, détend et favorise l'endormissement

En inhalation, elle agit contre les affections respiratoires bénignes (rhume avec nez bouché, bronchite, grippe ordinaire), si on l'associe avec d'autres HE respiratoires

Elle peut aussi servir à désinfecter les petites plaies, les verrues

Eucalyptus radié

Cette HE est antivirale, anti microbienne, décongestionnante nasale et respiratoire, antitussive, stimulante immunitaire et défatigante.

Elle purifie et assainit l'air lorsqu'elle est utilisée en diffusion

Il est possible de la mélanger à de l'huile ou un baume pectoral en cas d'affection respiratoire bénigne, avec d'autres HE respiratoires

Par voie interne, elle soulage les maux de gorge

En inhalation elle est particulièrement efficace pour soulager une affection respiratoire virale avec d'autres HE respiratoires.

En cosmétique elle est utilisée pour les soins anti-acnéiques et antipelliculaires, mais aussi pour les cheveux gras.

Oligothérapie pour l'hiver

Toujours en vue de renforcer votre système immunitaire durant l'épisode épidémique, vous pourrez entamer une cure d'oligo éléments en complément de votre alimentation saine.

Cuivre - Or - Argent

Respectivement anti-infectieux, anti-inflammatoire et anti-bactérien, le cuivre l'or et l'argent forment un trio idéal en vue de soutenir le corps durant l'hiver. Prenez une cuillère doseuse à jeun le matin, quinze minutes avant votre premier repas. Gardez le liquide sous la langue quelques minutes avant de l'avaler.

Zinc

Le zinc est un puissant anti-oxydant, qui stimule le système immunitaire "en augmentant la synthèse des lymphocytes T". Lorsqu'il est pris à temps, on remarque que le zinc réduit les symptômes du rhume.

La posologie est de 8mg pour les femmes et 11 mg pour les hommes. Vous pouvez consommer le zinc sous forme de gélules, bien qu'il soit présent naturellement dans certains aliments, comme les huîtres en tête de liste, les oléagineux, le cacao, les légumineuses...

Sélénium

Le sélénium participe au mécanisme de défense immunitaire et accompagne les réactions anti-inflammatoires de l'organisme. On le trouve dans la levure de bière ou sous forme de gélules.

Plantes bienfaisantes

Bourgeons de cassis

Les bourgeons de cassis constituent un macérât concentré très efficace, qui est un puissant anti-inflammatoire. Il permet de drainer le corps, c'est aussi un tonifiant qui permet de réduire la fatigue.

On le consomme en cure d'une durée de trois semaines environ.

On commence par 5 gouttes par jour dans un verre d'eau, puis on augmente progressivement jusqu'à 15 gouttes par jour la dernière semaine.

Bourgeons d'Églantier

On l'appelle aussi le rosier sauvage. Le macérât de ses jeunes pousses dans un mélange d'alcool, de glycérine et d'eau est un cocktail très puissant pour booster le système immunitaire, mais aussi les systèmes respiratoire et endocrinien. Il est aussi hautement recommandé dans le cadre du traitement des problèmes ORL chez les jeunes enfants.

Il agit sur le corps en encourageant son épuration et augmente le taux d'anticorps, on l'utilise en prévention des maladies hivernales et des symptômes grippaux. On le recommande pour la lutte contre les virus, les infections, les inflammations pulmonaires et l'asthme.

Comme les bourgeons de cassis, ceux d'églantier se consomment en cure.

Commencez par 5 gouttes par jour dans un verre d'eau, et augmentez progressivement pour atteindre un maximum de 15 gouttes par jour.

Traiter le symptôme de perte de l'odorat

La perte de l'odorat et / ou du goût est un symptôme très représentatif de la maladie Covid. Comme nous l'avons vu, vous pouvez utiliser les huiles essentielles pour entraîner votre sens de l'odorat; nous vous conseillons aussi de nettoyer votre nez en réalisant jala neti tous les matins et d'adopter Nasya au quotidien.

Comment pratiquer Jala Neti ?

Cette technique de nettoyage du nez est ancestrale et fait partie de la dinacharya, la routine quotidienne ayurvedique d'entretien du corps. Vous devez vous munir d'un neti pot, une sorte de petit arrosoir pour le nez dans lequel vous mettrez de l'eau tiède et du sel. Vous trouverez ces articles sur les sites Internet dédiés.

Le positionnement du corps est important pour bien réaliser jala neti. Vous devez vous tenir debout, jambes tendues avec le buste en avant, formant un angle à 90°. La tête est parallèle au sol, avec la narine droite vers le ciel car on commence toujours la pratique par le côté gauche. La tête est légèrement inclinée vers le haut pour que l'eau ne s'écoule pas dans les sinus, ce qui provoquerait en outre une sensation désagréable.

Placez l'embout dans la narine et commencez à verser tranquillement; l'eau doit ressortir par l'autre narine.

Détendez-vous et respirez par la bouche durant toute la durée du processus.

Une fois que le pot est vide (au début vous pourrez commencer la pratique par 1/2 pot puis vous augmenterez progressivement) maintenez la position du buste à 90° mais avec la tête dans l'axe de la colonne. Prenez quelques respirations lentes et profondes en expirant longuement par la narine droite, puis par la narine gauche puis par les deux en même temps. Enfin, secouez légèrement la tête pour évacuer le surplus d'eau afin que celui-ci ne s'égare pas dans les sinus.

Vous ressentirez les bienfaits immédiats de cette technique, indispensable à la pratique des pranayamas.

Vidéo explicative de Jala Neti

Comment pratiquer Nasya ?

On appelle Nasya la pratique ayurvédique consistant à administer un traitement par les voies nasales; généralement il s'agit d'une huile médicalisée ou de ghee (beurre clarifié).

Selon les grimoires traditionnels de l'Ayurveda, le nez serait la "porte de la conscience", et tout traitement procuré par cet organe permet de prévenir les maladies ORL et les infections situées au-dessus des épaules. En outre, les traitements pris par le nez impactent directement l'esprit et les dosas suivants : prana Vata*, tarpaka kapha*, sadhaka pitta*, majja dhatu*.

* Définitions

❀ Prana Vata :

Prana vata est l'un des cinq types de vata, qui est l'un des trois doshas qui, selon l'Ayurveda, régissent le corps humain. On pense que le prana vata est l'aspect principal du vata dosha et contrôle les quatre types de vata restants.

Prana vata est situé dans la zone de la tête et s'écoule de l'extérieur vers l'intérieur. Il contrôle l'inhalation, la consommation, la perception et la réception des connaissances. Il est complémentaire à udana vata, qui est responsable du mouvement de l'intérieur vers l'extérieur et contrôle l'expiration et l'élimination.

Il est important de garder un prana vata équilibré. Si le prana vata devient déséquilibré, toutes les autres fonctions qui sont régies par le vata dosha peuvent être affectées. Le déséquilibre pourrait entraîner des problèmes de sommeil, du stress, des problèmes de peau et une faible immunité. Il est étroitement lié au chakra racine, qui est responsable de la mise à la terre et apporte un sentiment d'intégrité et de bonheur.

Prana vata est également responsable des processus de l'esprit. Les perturbations du prana vata peuvent créer du stress et de l'anxiété. Pour maintenir l'équilibre du prana vata, il est recommandé de pratiquer régulièrement la méditation, le tai chi et des formes plus lentes de yoga, comme le hatha ou le yin yoga.

Tarpaka Kapha :

Selon l'Ayurveda, Tarpaka Kapha est l'un des cinq sous-doshas (sous-types) de Kapha dosha. Les sous-doshas sont chargés de superviser des actions, des organes ou des émotions spécifiques, et le déséquilibre relatif dans ces sous-catégories énergétiques a tendance à être la cause fondamentale de la maladie et de la mauvaise santé.

Tarpaka Kapha est responsable de la gouvernance de la stabilité des cellules nerveuses, ainsi que de la promotion de la nourriture et du contentement. Il réside principalement dans le cerveau, mais est également présent dans le liquide céphalo-rachidien. Tarpaka Kapha lubrifie les sinus et la cavité nasale avec une couche protectrice et régit l'humidité du nez, de la bouche et des yeux.

Tarpaka Kapha est le premier sous-dosha de Kapha. En sanskrit, Tarpaka signifie satiété ou nourriture, ce qui indique que ce sous-dosha est responsable de nourrir tout le système nerveux. Tarpaka Kapha lubrifie et soutient tous les tissus du cerveau, régulant à son tour les organes sensoriels. Au niveau fonctionnel, il enregistre tous les souvenirs et expériences, travaillant à la fois avec l'esprit conscient et subconscient.

Lorsque Tarpaka Kapha est déséquilibré, cela peut entraîner un apprentissage altéré ou lent, un manque de clarté dans l'esprit, une mauvaise mémoire et des problèmes émotionnels tels que l'irritabilité, la colère ou la jalousie. Le déséquilibre Tarpaka Kapha peut également entraîner une congestion des sinus ou un mauvais sens de l'odorat. Les pratiques spirituelles, telles que la méditation, aident à ramener Tarpaka Kapha à l'équilibre, ainsi que les herbes qui agissent sur le système nerveux, comme le gingembre et le poivre long.

❀ Sadhaka Pitta :

C'est le sous-dosha de pitta, responsable de la gouvernance du cœur et de l'esprit. Sadhaka signifie «accomplir» en sanskrit, et Sadhaka Pitta est le feu qui nous motive à accomplir des tâches.

Si Sadhaka Pitta est en équilibre, vous vous sentirez énergique pour atteindre vos objectifs et atteindre vos aspirations. Si Sadhaka Pitta est déséquilibré, vous manquerez de motivation et de zèle pour la vie, et vous serez susceptible de souffrir de dépression et d'anxiété.

Nous espérons de tout coeur que cet article vous aidera à mieux comprendre le fonctionnement de la maladie covid selon l'Ayurveda et vous accompagnera dans un processus de renforcement immunitaire au quotidien.

N'hésitez pas à nous écrire si vous avez la moindre remarque ou un conseil, ou encore une question relatifs à ce thème.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK